Quand les DRH/RRH souffrent au travail

Chaque session d’accueil de personnes en souffrance au travail est révélatrice de la situation des politiques de gestion des entreprises mais aussi des structues de la puissance publique au plus haut niveau niveau.

Les cadres supérieurs en charge de la direction des ressources humaines, des politiques de qualité de vie au travail (QVT) mais aussi les représentants du personnel subissent les souffrances au travail : perte de sens, incohérence entre valeurs personnelles et choix de l’entreprise, harcèlement et comportements irrespectueux des représentants du top management…

Quand celles et ceux qui sont en charge de la bonne santé physique et psychique des collaborateurs tombent, les employeurs doivent s’interroger sur la qualité des relations humaines qu’il convient de promouvoir autant que de travailler fondamentalement sur la meilleure association des collaborateurs au projet économques de l’organisation.

Au fil des entretiens individuels, des discussions en atelier collectif, je me dis qu’entre les employeurs et les collaborateurs la simple amélioration de la qualité d’écoute permettrait d’éviter bien des situations dramatiques.

Ecouter avec authenticité et bienveillance, voilà un projet « révolutionnaire »pour des coaches en entreprise et en gestion du stress…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.